Apprendre à se déconnecter

Pour la santé physique et psychologique d’un individu, il faudrait que celui-ci soit capable de ne rien faire de façon fréquente. Il ne s’agit pas de regarder la télévision ou jouer mais réellement de se vider complètement la tête, de se relaxer et d’apprécier ce vide car il permet de se ressourcer.

Un long apprentissage

Il est au début difficile de parvenir à un tel état de relaxation donc il est recommandé aux personnes qui ont décidé de devenir plus zen grâce à cette méthode de commencer par faire cet exercice pendant cinq à dix minutes mais de façon intense. Il s’agit alors de s’assoir, de respirer de façon profonde et de fermer les yeux.

Apprendre à se déconnecter

L’idéal est de parvenir à vider son esprit complètement et ne pas avoir de pensées qui parasitent le cerveau mais cela n’arrive qu’après de longs entrainements.

L’exercice consiste donc à se détacher du monde l’espace d’un instant et à force de pratiquer ce genre d’exercice, la personne concernée sera capable de pratiquer des séances beaucoup plus longues.

L’idéal serait en effet de parvenir à maintenir cet état pendant trente minutes afin de régénérer son cerveau et notamment son système nerveux. Si cela est difficile au début, c’est que l’être humain a oublié comment être en phase avec son corps et comment le contrôler pour en tirer des bienfaits.

Intégrer cette technique dans son quotidien

Apprendre à se déconnecter

Une fois un niveau de maîtrise atteint, la personne concernée peut tenter de se déconnecter à certains moments de sa vie où une attention accrue n’est pas requise. Il faudra préalablement fonctionner par étapes et s’entrainer à ne rien faire dans son bain par exemple puis en pleine nature n’ayant crainte des regards des passants mais bien rester focaliser sur son but pour réussir.

Petit à petit, il est alors possible de pratiquer cet art de la relaxation dans n’importe quelle situation et c’est bien le but de la démarche.

En effet, dans notre vie trop de pratiques sont génératrices de stress alors qu’il est alors possible de se déconnecter à ce moment précis et apprécier la vie différemment en prenant le bon côté des choses.

En effet, s’il est pénible d’attendre où que ce soit, que cette attente soit transformée en moment de relaxation. Si les transports en commun sont pesants au quotidien, qu’ils soient un moment privilégié où la personne ne fait rien du tout.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire