Comment rester zen en cas de crise hémorroïdaire ?

Selon les statistiques, les crises d’hémorroïdes concernent une personne sur trois. Le plus important, c’est de ne pas céder à la panique. Mais alors, comment rester zen en cas de crise hémorroïdaire ?

Ce qu’il faut savoir sur les hémorroïdes

hemoroide

Les hémorroïdes sont des veines qui se situent autour du rectum, à l’intérieur de l’anus. A l’état normal, elles sont indolores. Toutefois, il peut arriver que ces veines se dilatent de manière anormale. C’est ce qu’on appelle une crise hémorroïdaire. Ces dilatations veineuses peuvent survenir dans de nombreux cas. Parmi les principales causes de crises d’hémorroïdes, l’on peut retrouver :

Il faut savoir alors que ces crises peuvent paraître impressionnantes. Mais lorsqu’elles sont traitées à temps, il n’y a finalement rien d’alarmant.

Savoir diagnostiquer une crise hémorroïdaire

Les crises hémorroïdales se caractérisent par un léger saignement lors de la défécation. Parfois, une « boule » peut sortir de l’anus et causer une certaine gêne lors de la position assise, lors de la défécation ou encore lorsque l’on marche. Parfois, les crises d’hémorroïdes sont douloureuses et d’autres fois non. Dans les deux cas, il est important d’y apporter le traitement adéquat. En effet, les pertes de sang peuvent aboutir à une anémie à terme et causer une fatigue chronique et des essoufflements. Mais pour être sûr qu’il s’agit d’une simple crise d’hémorroïdes, il est recommandé de consulter.

Comment traiter une crise d’hémorroïde interne ?

hemoroide

On dit qu’il s’agit d’une crise d’hémorroïde interne lorsque l’inflammation a lieu à l’intérieur de l’anus. Elle se caractérise par une sensation d’inconfort et de pesanteur ainsi que d’une perte de sang rouge vif lors des selles. Avant toute chose, il faut régulariser le transit intestinal afin de mettre fin aux irritations. Il faudra ensuite appliquer une pommade ou une crème pour calmer les éventuels abcès ou fissures anales. Lors de la toilette, il est possible qu’une protubérance sorte de l’anus lors de la défécation. Restez zen, il suffit de la repousser doucement lors de la toilette.   

Et la crise d’hémorroïde externe ?

Cette forme de crise d’hémorroïde est plus invasive et plus gênante. Il est difficile de rester assis, de marcher ou encore de s’accroupir sans ressentir une sensation de gêne voire une douleur. En effet, une boule se forme à l’extérieur de l’anus. Il faudra alors appliquer une pommade ou une crème apaisante deux à trois fois par jour et le caillot devrait disparaître au bout de quelques jours.

Pour faire face à la douleur, il est recommandé de prendre des antalgiques comme le paracétamol ou autres. Attention, il ne faut jamais prendre d’aspirine lors d’une crise d’hémorroïde. En effet, l’aspirine a tendance à favoriser le saignement. Par ailleurs, il faut faire en sorte de rétablir le transit intestinal pour éviter toute constipation pouvant aggraver la crise.

A lire : 7 façons de se débarrasser des ballonnements

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire