Comprendre le cycle du sommeil pour rester en forme

Le sommeil est une chose très importante qu’il faut absolument respecter. Le manque de sommeil entraîne l’épuisement du corps et favorise l’apparition de certaines maladies. Pour mieux comprendre ce phénomène, nous vous expliquons ci-dessous le déroulement de ce cycle interminable et ce qui se passe dans notre corps lorsqu’on dort.

Qu’est-ce que le sommeil léger ?

Le sommeil léger est la première étape qui survient lorsque vous fermez les yeux. C’est un état de somnolence qui dure au moins 20 minutes. Lorsque la personne en question commence à avoir des picotements aux yeux et à bâiller fréquemment, cette dernière s’abandonne petit à petit aux bras de Morphée.

Le sommeil léger se caractérise aussi par la diminution de la vigilance et de la fréquence cardiaque. En d’autres termes, les activités oculaires et musculaires se réduisent. Il représente environ 50 % du temps de sommeil total. De ce fait, vous pouvez facilement vous réveiller lorsque vous entendez un bruit. Cependant, cette sous-phase est plus longue à la fin de la nuit.

Le sommeil profond : de quoi s’agit-il ?

À ce stade, le dormeur est complètement isolé du monde extérieur. Il dort profondément et sombre dans un état où il est difficile de le réveiller. Ici, la température corporelle baisse, la respiration ralentit et l’activité cérébrale diminue. C’est à ce moment-là que l’organisme récupère de la fatigue physique accumulée pendant toute la journée.

Le sommeil profond est plus long en début de nuit et il représente à peu près 20 % du sommeil total. Cet état d’inconscience est très important, car le cerveau émet des ondes lentes et le corps se relâche complètement.

Le sommeil paradoxal : la période des rêves

Le sommeil paradoxal se caractérise par des signes de sommeil très profond, mais aussi des signes d’éveil. Le visage présente des expressions, les yeux font des mouvements rapides, bref c’est la période durant laquelle les rêves se manifestent. Ces signes d’éveil se traduisent comme la conséquence d’une parasomnie.

Si vous observez bien, une personne qui dort paradoxalement présente une respiration et un pouls irrégulier. Selon les statistiques, le sommeil paradoxal représente 25 % du temps total de sommeil.

Comment se déroule un cycle de sommeil ?

Avant de vous endormir, vous avez l’impression que tous vos muscles se détendent, les yeux se ferment peu à peu, vous bâillez souvent. C’est le train du sommeil qui passe. Normalement, ces signes vont durer une dizaine, voire même une quinzaine de minutes, mais si vous résistez, vous vous sentirez à nouveau réveillé. Dans le cas contraire, vous rejoindrez les bras de Morphée dès que vous mettrez la tête sur l’oreiller. C’est ainsi que commence le cycle de sommeil.

En général, ce cycle se divise en 3 à 5 parties. Et chaque sous-partie dure en moyenne 1 h 20 à 2 heures de temps, mais cela varie en fonction de l’individu et du moment de la nuit. Lorsque la nuit débute, vous dormez légèrement, puis au fur et à mesure, le sommeil devient lent profond et en fin de nuit, le sommeil devient paradoxal.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire