Comment fonctionnent les agrégateurs des biens immobiliers ?

Les agrégateurs de biens immobiliers offrent plusieurs avantages aux acheteurs, propriétaires bailleurs et aux vendeurs. Ils ont été longtemps confondus avec les portails immobiliers, mais dans cet article nous faisons la lumière sur ce point et vous expliquons leurs principales fonctions dans le domaine.

zen immobilier

Qu’est-ce qu’un agrégateur de bien immobilier ?

Un agrégateur tel que ce que l’on peut voir via cette page : https://realadvisor.fr/fr/acheter/31300-toulouse/maison est un site qui affiche tout un tas d’annonces immobilières : vente, achat et location jusqu’à celles de terrains. On y trouve de tout, des vendeurs peu persuasifs aux habitués d’Instagram qui mettent parfaitement en valeur leurs biens. En d’autres termes, il s’agit d’un comparateur d’offres immobilières.

Quelle est la différence avec un portail ?

Un portail est un site qui publie uniquement des annonces immobilières contrairement à l’agrégateur. Sur ce dernier, on peut en parallèle y vendre un terrain, des maisons et des appartements. L’agrégateur est alors un peu le grand frère des portails qui concentre sur sa page les annonces de plusieurs portails.

Ici on ne parle pas de petits nombres, non. Les annonces publiées régulièrement sur ces sites atteignent les millions. Dix à douze millions pour deux grands acteurs du marché.

Quels rôles jouent-ils ?   

L’agrégateur occupe plusieurs fonctions à la fois. Pour les acheteurs ou ceux qui recherchent un bien immobilier à acheter ou louer, cette innovation permet de faire le tour du marché sans avoir à visiter des dizaines de sites par jour. En effet, ce type de site regroupe les offres immobilières de plusieurs sites à un seul endroit. Il vous permet alors de gagner un temps fou et de trouver des fourchettes de prix dans votre budget.

Les agrégateurs élargissent les offres qui se présentent à vous. Ils vont jusqu’à publier les petites annonces de votre quartier provenant de particuliers qui ont peu envie de dépenser des sommes importantes en recourant à des agents immobiliers ou des sites à fort trafic, dont l’inscription coûte parfois plusieurs centaines d’euros. Avec un agrégateur, on ne craint pas de rater les bons plans immobiliers du moment.

Et c’est bien utile lorsqu’on a visité une dizaine de maisons qu’on croyait correspondre à nos attentes sur 6 mois, mais qui avaient toujours un ou deux petits détails (majeurs) qui ne collaient pas.

D’un autre côté, pour les vendeurs, c’est un meilleur moyen de vendre plus rapidement et pour les petits sites d’annonces immobilières de mieux se faire connaitre du public.

Comment cela marche ?

Certains agrégateurs s’associent avec des portails et publient exclusivement les offres de ceux-ci. Tandis que d’autres fonctionnent en toute liberté et se contentent comme les bons moteurs de recherche qu’ils sont de prélever sur le Web et notamment sur les pages des agences immobilières elles-mêmes, toutes les annonces immobilières qu’ils pensent correspondre à tel ou tel profil. Autant dire que si celle-ci n’a pas été d’accord, la loi ne punit pas cette pratique.

L’énormité des volumes traités par les agrégateurs au quotidien entraine parfois des retardements sur la mise à jour des offres. Certaines ont été par exemple vendues ou closes il y a une semaine, mais apparaissent encore comme disponibles, mais nous sommes certains que les développeurs se penchent déjà dessus.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire