Tout ce qu’il faut savoir avant de créer un puits dans un jardin

construire-puits

La loi indique que chaque particulier a le droit d’utiliser les eaux de source souterraines disponibles sous son terrain de manière libre. 

Autrement dit, tout individu souhaitant avoir de l’eau gratuitement pour combler ses besoins en eau potable ou en irrigation peut envisager la construction d’un puits dans son jardin s’il a connaissance de la présence d’une source d’eau sous son terrain. En effet, le forage d’un puits dans un jardin est tout à fait possible, à condition de disposer des bonnes informations et d’effectuer les démarches administratives nécessaires. De même, avoir un puits dans un espace extérieur est avantageux dans le sens où cela servira aux personnes ayant des besoins en eau conséquents comme pour arroser régulièrement un potager, la pelouse et d’autres plantes. 

Cela permet alors de faire pas mal d’économies au niveau des factures d’eau. 

Alors, quelles sont les choses à connaître avant de construire un puits dans votre jardin ? Nous en discutons en détail juste ici. 

Quels sont les éléments à considérer avant de créer un puits ?

construire-puits-que-faut-il-savoir

Plusieurs choses doivent être préalablement étudiées pour pouvoir mettre en place un tel projet. 

L’une des premières étapes à faire, c’est de trouver un point d’eau et cela se fera notamment grâce à l’aide d’un sourcier ou d’un hydrogéologue. Dans un cas comme dans l’autre, ces deux professionnels auront les compétences techniques requises pour détecter une éventuelle présence de source d’eau sous votre terrain. Plus d’informations concernant la profondeur de la source vous seront par la même occasion fournies. Généralement, l’eau doit se trouver entre 6 à 8 mètres de profondeur depuis la surface. En outre, en fonction de vos besoins en eau, il conviendra d’estimer la quantité existante de la source. 

Enfin, viendra le moment de trouver le bon type de puits qui peut être à buses ou creusé, foré ou un puits artésien. 

À noter que pour réaliser les travaux de construction d’un puits et en fonction de la technique de forage que vous aurez choisi, différents outils seront nécessaires dont la tarière hydraulique. Vous en saurez plus à ce sujet en cliquant sur ce lien.

Combien coûte la construction d’un puits ?

construire-puits-budget

Le budget dépendra de divers critères comme : 

  • Le type de puits et la technique de forage : Lorsqu’il s’agit d’un puits à buses ou creusé, les tarifs peuvent varier entre 2 000 et 8 000 euros. Quant au puits artésien, le budget est habituellement entre 50 et 120 euros pour chaque mètre foré. 
  • La profondeur du forage : Cela peut être entre 30 et 70 mètres. 
  • La nature du terrain. 
  • Le type de pompe : Un puits artésien n’en aura pas besoin. 
  • D’autres frais comme les travaux de plomberie et d’électricité, mais aussi la remise en état de votre terrain, l’évacuation des terres, etc. 
  • Le matériel. 
  • La main-d’œuvre.

Quelles sont les démarches administratives à réaliser ?

Avant de construire votre puits, il est nécessaire de réaliser quelques démarches administratives auprès de la mairie de votre commune. 

En effet, avant le démarrage du chantier, vous devrez faire une déclaration d’ouvrage à la mairie. C’est absolument obligatoire pour prélever de l’eau souterraine pour une utilisation domestique (qu’il s’agisse d’un puits ou d’un forage). Cette déclaration se fait 1 mois avant de commencer les travaux et il conviendra de fournir un extrait de cadastre (disponible en ligne) en réalisant votre demande. Tous ces documents devront être ensuite envoyés à la mairie en lettre recommandée.

Lorsqu’il s’agit d’un puits de plus de 10 mètres de profondeur, une déclaration devra être adressée à la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal), un mois avant les travaux.  

Ensuite, votre projet de bâtir un puits dans votre jardin ne pourra se concrétiser qu’après l’avoir déclaré auprès des exploitants de réseaux souterrains et l’installation d’un compteur scellé est indispensable. Mais ce n’est pas tout, puisqu’à la suite des travaux, il sera important de faire appel à un laboratoire agréé afin que ce dernier puisse contrôler la qualité de l’eau (surtout si vous prévoyez de la consommer). Une fois de plus, il est nécessaire de tenir la mairie informée de la fin des travaux à travers une déclaration, faite par courrier recommandé (au moins 1 mois après la construction du puits). 

Bien entendu, les résultats d’analyse de la qualité de l’eau du puits doivent être rattachés à la déclaration d’ouvrage.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire